Chauffage hiver : Chaudière à granulés, avantages et inconvénients

Chauffage hiver : Chaudière à granulés, avantages et inconvénients
Chauffage hiver : Chaudière à granulés, avantages et inconvénients

La chaudière à granulés allie une méthode de chauffage classique, le bois, à un système de haute technologie. Si vous souhaitez installer un chauffage central écologique, performant et facile à utiliser, la chaudière à granulés est faite pour vous.

Chaudière à granulés : le principe

Une chaudière à granulés fonctionne comme un chauffage central.

  • la chaudière est installée dans une pièce de type chaufferie, avec un silo contenant les granulés,
  • les granulés sont amenés jusqu’au foyer par une vis sans fin,
  • ils y sont brûlés, produisant de la chaleur,
  • la chaleur est transmise au liquide caloporteur (eau le plus souvent),
  • le liquide est acheminé dans les chauffages de la maison.

Ce système peut aussi être utilisé pour chauffer l’eau sanitaire, grâce à l’ajout d’un ballon-tampon.

Haute performance

La chaudière à granulés est le chauffage bois le plus performant : son rendement est généralement compris entre 80 et 90 %.
Ce rendement élevé est atteint grâce à un système de turbines :

  • l’air, nécessaire à la combustion, entre dans la chambre de combustion de chaque côté,
  • il est ensuite évacué par les côtés bas,
  • enfin, il est acheminé vers la sortie, située en haut de la chaudière à granulés, grâce à une turbine.

Grâce à ce système, la chaudière à granulés peut être autonome plusieurs mois. Ces bonnes performances sont aussi liées au combustible. Les granulés sont normalisés et composés de sciure compressée. Leur taux d’humidité est quasi nul. Les granulés brûlent donc très bien.

Utilisation facile et sécurisée

Contrairement à d’autres chauffages bois, la chaudière à granulés est très facile à utiliser. Même un enfant peut la mettre en route en toute sécurité. En effet, le système est automatisé, une simple pression sur un interrupteur suffit pour déclencher la combustion.
De plus, la chaudière à granulés est le plus souvent programmable. On peut donc prévoir son allumage à l’avance. Enfin, l’utilisation de la chaudière à granulés n’est pas dangereuse. Contrairement à un chauffage bois classique, le feu est enfermé dans une chambre de combustion. Il n’y a donc pas de risque de propagation de braises.

Combustible original : le granulé

Le granulé, aussi appelé «pellet », est un combustible bois spécial. Composé de sciure de bois compressée à haute pression, il est naturel et issu d’une ressource renouvelable. Les granulés sont de petits cylindres, faciles à manipuler, et stockés dans un silo adapté de 4 à 5 m². Leur fabrication normalisée (label NF granulés biocombustibles) est une garantie de qualité : très faible taux d’humidité (inférieur à 10 %), très peu de poussière.
En moyenne, les granulés produisent 3.500 kWh/m³ pour des émissions de CO2 de 42 g/kWh. Le prix du granulé, bien que plus élevé que les autres combustibles bois, est stable depuis plus de 20 ans. Il oscille aujourd’hui entre 200 et 300 € la tonne, selon qu’il est conditionné en sac ou en vrac.

Financer sa chaudière à granulés

Il s’agit de l’appareil de chauffage bois le plus onéreux : 10.000 à 20.000 € en moyenne, selon le modèle. Ce tarif comprenant le matériel, le silo et la pose. Pour vous encourager à investir dans des appareils de chauffage écologiques, notamment la chaudière à granulés de bois, l’Etat propose des aides financières :

  • un crédit d’impôt de 25 % du montant du matériel (ou 40 % en remplacement d’un chauffage au bois existant à condition que l’entreprise réalisant les travaux récupère l’ancien matériel),
  • la TVA à 5,5 %,
  • l’éco prêt à taux zéro

La chaudière à granules de bois

Le chauffage au bois a fait des progrès considérables ces dernières années. Le dernier né est la chaudière à granulés. Performante, high-tech, automatique et écologique, elle rivalise avec les systèmes de chauffage les plus perfectionnés, et vous apporte une chaleur douce et maîtrisée.

Chauffage central

La chaudière à granulés de bois joue le rôle de chauffage central. Elle fonctionne de la même manière qu’une chaudière classique : le combustible – ici des granulés – est brûlé pour créer de la chaleur. Le liquide caloporteur – le plus souvent de l’eau – est ainsi chauffé. Il circule ensuite dans un système de chauffages répartis dans la maison. Ci-dessous une vidéo sur le fonctionnement d’une chaudière à granulés pour le chauffage central installée dans le zone de vie de l’habitation.

 

Chaudière à granulés de bois : les avantages

La chaudière à granulés offre de nombreux atouts :

  • Le combustible utilisé est renouvelable.
  • La production de granulés est normalisée : moins de 10 % d’humidité pour une meilleure combustion.
  • La chaudière à granulés est facile d’utilisation. Son fonctionnement est automatisé : pas de difficulté d’allumage, chargement facile, acheminement des granulés dans le foyer grâce à une vis sans fin.
  • La chaudière à granulés est le plus performant des chauffages à bois : rendement jusqu’à 90 %, combustion
    Chauffage hiver : Chaudière à granulés, avantages et inconvénients
    Chauffage hiver : Chaudière à granulés, avantages et inconvénients
    resque complète et bonne autonomie.
  • La chaudière à bois peut chauffer l’eau sanitaire.

Chaudière à granulés de bois : les inconvénients

La chaudière à granulés présente quelques inconvénients :

  • La chaudière à granulés est le chauffage à bois le plus cher, aussi bien du point de vue du matériel que du combustible.
  • L’installation doit être réalisée par un professionnel.
  • La chaudière à granulés nécessite un entretien régulier,
  • Son utilisation est impossible en cas de coupure d’électricité car elle fonctionne grâce à des composants électroniques.
  • Les granulés doivent être stockés dans un silo adapté.
  • La production de granulés n’étant pas encore importante en France, il peut être difficile de se fournir dans certaines régions.

 

Fonctionnement chaudière à granules

Conçu selon le même système qu’une chaudière classique, la chaudière à granulés fonctionne comme un chauffage central. Ses performances et sa simplicité d’utilisation font d’elle le chauffage à bois de demain.

Granulés : de la livraison au foyer

La chaudière à granulés fonctionne avec un combustible particulier : le granulé, aussi appelé pellet. Ce cylindre de sciure de bois compressé est livré en sac ou en vrac, et stocké dans un silo. Facile à manipuler et ayant un faible taux d’humidité, le pellet est un combustible très performant. Il génère environ 3 500 kWh/m³, 1 tonne de granulés équivalant à 460 l de fioul.
Le plus souvent, les utilisateurs optent pour la livraison en vrac, car le prix est moins élevé. Les pellets sont livrés sur place par un camion souffleur, qui les injecte directement dans le silo. Ensuite, une vis sans fin amène automatiquement les granulés du silo jusqu’au foyer. Sur certains modèles, l’acheminement des pellets est assuré par un système d’aspiration.

Fonctionnement de l’allumage

Une fois les granulés acheminés dans le foyer, ils s’enflamment automatiquement grâce à une résistance électrique. Pas besoin donc d’être un pro du feu de bois ! L’allumage se fait grâce à une commande électronique et peut être programmé.
Le feu est entretenu grâce à un système de turbines. L’air est propulsé à l’intérieur du foyer, de chaque côté de l’âtre. Il est ensuite aspiré à l’extérieur de la chambre de combustion par une autre turbine.
Grâce à cet apport d’air mécanique, la chaleur est élevée à l’intérieur du foyer et la combustion est presque complète. Le rendement est très important et peut atteindre les 90 %.

Chaleur réglable et automatisée

Le système de turbines régule la chaleur via la commande électronique. Une sonde thermique placée à l’intérieur permet de connaître et de maîtriser la température. Pour faire varier la température, on joue sur 2 curseurs :

  • la quantité d’air injecté dans le foyer par les turbines,
  • la quantité de granulés acheminée dans la chambre de combustion.

 

Chauffer toute la maison

La chaleur produite par le feu est transmise à un liquide caloporteur qui circule ensuite dans les radiateurs de la maison. Le plus souvent, il s’agit d’eau. Le fonctionnement de la chaudière à granulés est donc le même qu’une chaudière classique. Autrement dit, la chaudière à pellets fait office de chauffage central.
Elle peut aussi chauffer l’eau sanitaire.
Pour améliorer le rendement de la chaudière à granulés, on peut installer un ballon-tampon. Son fonctionnement est simple : l’eau stockée dans le ballon est chauffée, puis est distribuée dans les radiateurs. Ce ballon-tampon prend le relais du système classique pendant 12 à 24 heures. Le remplissage prend 1 à 3 jours.

Chaudière à granulés : autonettoyante

La technologie de la vis sans fin est utilisée pour acheminer les granulés, mais aussi pour évacuer les cendres et les poussières. Celles-ci sont transportées vers le cendrier lorsque la combustion des granulés est la plus complète possible. Grâce à cette précaution, la quantité de cendre est réduite au minimum. Reste seulement à vider manuellement le cendrier. Cette opération est beaucoup moins fréquente sur une chaudière à granulés que sur tout autre appareil à bois.

Installation chaudière à granules

Bénéficier d’un chauffage central bois grâce à une chaudière à granulés implique quelques aménagements : choix du silo de stockage, pièce dédiée à la chaufferie et au ballon-tampon le cas échéant, radiateurs. L’installation est une étape clé qui nécessite le savoir-faire d’un professionnel.

A vérifier avant l’installation

Avant de s’équiper d’une chaudière à granulés, on vérifie si certains équipements sont présents. La chaufferie doit avoir un système de ventilation suffisant. Cette précaution est incontournable pour assurer une bonne combustion et éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone. En moyenne, le débit d’air est de 40 m³/h pour une chaudière à granulés de 20 kW.
Se chauffer au bois implique un conduit de fumée. Si un ancien conduit de chauffage à bois, fioul ou gaz est déjà présent, il pourra être utilisé. Bien entendu, une vérification de son état, ainsi que la présence d’un tubage s’impose. Si la maison ne possède aucun radiateur, il faut les installer.

Installation pour le stockage des granulés

Pour stocker le combustible, on a le choix entre :

  • Un silo textile : Sa contenance est de 3 m³ minimum, c’est-à-dire le volume généralement livré par camion souffleur.
  • Une pièce de stockage sur mesure : La consommation pour une maison neuve d’environ 100 m² est estimée à 4 tonnes de pellets par an. Le volume de stockage correspondant est de 10 m³.

La pièce dédiée au stockage est construite sur mesure. Préférez la forme rectangulaire, avec une largeur de 2 mètres maximum. Les installateurs peuvent fournir les différents éléments indispensables, tels que le kit de connexion remplissage ou la vis sans fin.

Attention : Les camions souffleurs sont équipés d’un tuyau de 30 mètres. L’idéal est d’installer le lieu de stockage contre un mur extérieur.

Chaufferie

La chaudière à granulés est installée à l’intérieur, dans une pièce dédiée : la chaufferie. Elle doit être correctement ventilée. Le meilleur emplacement est donc une pièce avec un mur extérieur. La chaufferie de l’ancienne chaudière à fioul ou à gaz peut être utilisée. Le tube d’alimentation en combustible est d’au maximum 6 mètres. La chaufferie et la pièce de stockage, ou le silo, sont donc espacées de 6 m au plus. L’inclinaison du tuyau est au maximum de 45°.

A noter :Si la chaudière à granulés possède une puissance inférieure à 70 kW, la chaufferie et l’espace de stockage ne devront pas respecter de normes particulières. Dans le cas contraire, la réglementation anti-incendie est appliquée.

Ballon-tampon

Une chaudière à granulés possède une bonne autonomie. Elle peut atteindre plusieurs mois. En installant un ballon-tampon à côté de la chaudière à granulés dans la chaufferie, on bénéficie d’un volume d’eau chauffée supplémentaire. Il prend ainsi le relais de la chaudière, évitant que celle-ci fonctionne en permanence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *