Les différents types de chauffage domestique

Les différents types de chauffage domestique

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises solutions de chauffage. Selon l’utilisation, la qualité d’isolation de la maison, le type de chaleur souhaitée, le choix pourra se porter sur une solution tout électrique, ou encore sur le gaz, le fioul, la géothermie ou le bois.

Le choix du type de chauffage d’une maison dépend de nombreux critères dont notamment le coût d’installation au départ (prix de la chaudière, des radiateurs), le coût d’utilisation ensuite, mais aussi le type d’isolation de la maison ainsi que le type de chaleur souhaitée (douce et enveloppante, réchauffage rapide, etc). En France, les maisons individuelles sont chauffées au gaz (33%), suivi de l’électricité (31%) et du fioul (28%).

La solution gaz

Le gaz est une énergie plébiscitée par les Français en raison principalement de son coût. Selon le Ministère de l’Industrie, le prix moyen TTC pour 100 Kwh est de 4,23 euros pour le gaz naturel, 5,35 euros pour le fioul et 11,06 euros pour l’électricité.

L’autre atout du gaz est sa simplicité d’utilisation. Le gaz naturel est capable d’alimenter des installations de chauffage central à eau chaude divers (chaudières murales ou au sol, de toutes puissances, associées à une production d’eau chaude sanitaire). La chaleur dispensée est douce et homogène. Le coût des chaudières à gaz est de l’ordre de 800 à 2.000 euros selon le modèle choisi. Le gaz nécessite un raccordement à un réseau existant (gaz naturel de ville) ou si le réseau n’est pas disponible, à une citerne de gaz propane.

La solution fioul

Le fioul est une énergie en perte de vitesse notamment du fait des récentes augmentations. Plus cher à l’utilisation que le gaz, il reste toutefois dans une fourchette de coût d’utilisation raisonnable comparé à l’électricité. Le fioul est capable d’alimenter des installations de chauffage central à eau chaude divers (chaudières au sol, de toutes puissances, associées à une production d’eau chaude sanitaire). La chaleur dispensée est douce et homogène. Le coût d’une chaudière au fioul oscille entre 1.300 à 2.500 euros selon les modèles auquel il faut rajouter le prix de la cuve.

La solution électrique

Le chauffage électrique est le plus cher à l’utilisation mais cela est à relativiser puisque de plus en plus les radiateurs peu chers (convecteurs) mais très gourmands sont remplacés par des solutions plus économiques (radiateurs radiants, plafonds rayonnants, planchers chauffants…). Selon le choix technique réalisé au départ, la chaleur peut être assez comparable avec celle dispensée par un chauffage central. Seuls les convecteurs ont la fâcheuse tendance à assécher l’air et charrier les poussières.

La solution énergie renouvelable

Depuis quelques années et l’envolée des prix des énergies fossiles (gaz, fioul), de plus en plus de maisons individuelles ont fait le choix d’un chauffage à énergie renouvelable. Ces énergies sont principalement le bois et la géothermie. Le bois peut être utilisé en bûche dans une cheminée ou un poele mais aussi en granulats pour plus de commodité. Le bois a un prix de revient deux fois moins cher que le fioul. La géothermie qui repose sur l’installation d’une pompe à chaleur reliée à un réseau souterrain de captage est elle aussi très économique puisque l’on compte en moyenne pour 1 kw heure dépensé en électricité la restitution de 3 à 4 kw heure.

Le saviez-vous ?

Pour toutes les nouvelles installations de chaudières fioul, insert ou poêle bois, ou encore pompe à chaleur géothermique, l’Etat français accorde des crédits d’impôts conséquents (de 20 à 50 % du prix du matériel hors pose)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *