Travaux de peinture murale : règles de base pour peindre un mur

Travaux de peinture murale : règles de base pour peindre un mur
Travaux de peinture murale : les règles de base
Travaux de peinture murale : les règles de base

Les beaux jours reviennent et vous vous dites que votre maison ou votre appartement aurait bien besoin d’un petit coup de peinture ? Pas de problème ! Mais avant de vous y atteler, il vous faut connaître quelques règles élémentaires indispensables pour peindre. Les voici.

Du choix de la couleur à l’achat de la peinture, en passant par la préparation de la surface et du nettoyage des outils, il y a pas mal d’éléments à prendre en compte quand on se lance dans la peinture. Suivez le guide…

Un support propre

La préparation de votre pièce (ou autre endroit) à peindre va vous demander du temps et de la minutie. C’est une étape primordiale qu’il ne faut pas négliger. Il en coûtera le résultat de vos travaux. En premier, il faut dégager la pièce et installer des protections sur le sol. Si vous ne peignez pas certaines zones, protégez-les avec du ruban adhésif.

Lessivez vos murs : ils doivent être propres et lisses, sans irrégularités (auquel cas, il faudra poncer). N’oubliez pas les plinthes. Si la surface est déjà peinte et en bon état, un simple lessivage et ponçage sera suffisant. Si ce n’est pas le cas, appliquez une sous-couche pour obtenir un meilleur résultat. Comme pour la peinture, achetez une sous-couche adaptée à la surface peinte (bois, plâtre, radiateurs…).
Règle importante : ne jamais commencer à peindre avant que tout soit prêt (Cela évitera de vous arrêter en plein travail).

Le bon choix !

Envie de rafraîchir les peintures de votre intérieur ? Pour éviter toute mauvaise surprise finale, mieux vaut miser sur le bon pot !
Bleu, vert, jaune… quelle couleur conviendrait le mieux à votre nouvelle déco ? Pas évident… Selon l’effet que vous souhaitez donner à votre intérieur, la surface et la luminosité des pièces, toutes les couleurs ne sont pas adaptées. Lors de l’achat de votre peinture, renseignez-vous auprès d’un vendeur et n’hésitez pas à lui poser toute les questions que vous avez. La plupart du temps, ils sont qualifiés.
Le nuancier de couleurs est un outil très pratique, pensez à l’utiliser aussi.

Pinceau ou rouleau ?

Il est temps de passer à l’application de la peinture. Vous savez tous, désormais, qu’il faut dégager Les Angles (Merci Valérie !). En fait, il faut peindre les coins et les bords sur 5 à 10 cm avec un pinceau brosse. Petite astuce : pour éviter de vous baisser tout le temps, découpez une demi-bouteille en plastique ou récupérez un ancien pot en verre pour y verser de la peinture. Trempez le pinceau pour l’imbiber, mais ne l’inondez pas !
Si vous avez une grande surface à peindre, utilisez le rouleau. Versez la peinture dans votre bac puis trempez le rouleau. Imbibez-le bien et essorez-le pour retirer l’excédent. Au rouleau, peignez de petites surfaces, de haut en bas. D’abord horizontalement puis verticalement. Rechargez-le à chaque nouveau passage.
Si vous devez peindre également votre plafond, munissez-vous d’un escabeau et d’un manche télescopique.

Quand tout est sec, passez une seconde couche.

Et après ? On nettoie !

Si vos travaux durent plusieurs jours, il n’est pas nécessaire de nettoyer pinceau et bac à chaque utilisation. Il suffit d’enrouler le matériel dans du plastique avec le moins d’air possible à l’intérieur. Surtout, veillez bien à fermer le pot de peinture.
Quand vous avez terminé les travaux, essuyez l’excédent de peinture de vos pinceaux et de votre bac avec un torchon ou du papier essuie-tout. Vos Pinceaux, rouleaux et bac peuvent par la suite être rincés à l’eau, sauf si vous avez utilisé une peinture glycéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *