Isolation des fenêtres pour faire des économies de chauffage

Isolation des  fenêtres  pour  faire  des  économies  de  chauffage

L’isolation des fenêtres est une des composantes les plus essentielles dans les économies d’énergie. En effet, un quart des pertes d’énergie d’une maison vient des fenêtres et des portes qui ont des défaillances dans leur étanchéité. S’occuper de l’isolation de ses fenêtres peut donc permettre de faire d’importantes économies de chauffage.

Economies d’énergies

Au-delà de ces économies sur le long terme, le prix de l’installation va être très vite rentabilisé grâce notamment au crédit d’impôt qui permet de payer les matériaux 15% de moins que ce qu’ils coûtent.

L’intérêt d’une bonne isolation est qu’elle permet aussi d’avoir moins de bruit. L’isolation phonique est liée à l’isolation thermique.

Isolation de ses fenêtres

Dans l’isolation des fenêtres, il y a deux éléments : le vitrage et la structure.

Pour le vitrage, il est important d’opter pour un vitrage qui ne soit pas simple, mais double ou triple.

Pour ce qui est de la structure, vous pouvez opter pour de l’aluminium, du PVC ou du bois, mais avec une garantie de haute qualité d’isolation (c’est-à-dire avec rupture de ponts thermiques).
Coefficient d’isolation

L’isolation thermique des fenêtres va se mesurer avec un coefficient d’isolation « U ». Ug concerne l’isolation des vitrages ; Uw traite de l’isolation de toute la fenêtre. Plus le U est petit, plus l’isolation sera excellente. On choisira donc un Ug inférieur ou égal à 2 pour le vitrage et un Uw inférieur ou égal à 1,6 pour la fenêtre.

Crédit d’impôt

Pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt avec le double vitrage, il est nécessaire d’opter pour du double vitrage qui réponde à différents critères de qualité. Il existe plusieurs niveaux de double vitrage et il convient donc d’opter pour une très bonne isolation.

On pourra jouer sur l’épaisseur des vitres, sur l’espace entre les vitres, sur l’ajout d’un gaz entre les vitres. Il est également possible d’ajouter un film anti-réfléchissant. Il permet d’éviter les trop grandes chaleurs.

Le double vitrage permet de réduire de 40% les pertes de chaleur par rapport au simple vitrage. Son coût est assez élevé (150€ le mètre). Il sera en outre possible d’installer un revêtement spécial sur l’un des verres. L’objectif est ambitieux : il s’agit de piéger les rayons infra rouges. On gagne ainsi 30% pour un surcoût de 5 à 10%.

Autres informations

Le gaz placé entre les plaques de verre est de l’argon. Il permet de réduire les pertes de chaleur d’encore 5 à 10%.

Le vitrage va pouvoir aussi être anti-réfléchissant. Il doit être traité pour que les apports du soleil soient plus faibles. Son prix est élevé et son intérêt concerne pour l’essentiel les baies  vitrées qui sont exposées plein sud.

Quant au vitrage chauffant, il peut être utile en hiver. Equipé d’un film transparent, il émet de la chaleur par rayonnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *