Le couvreur zingueur :le spécialiste de la toiture

Le couvreur zingueur :le spécialiste de la toiture
Le couvreur zingueur :le spécialiste de la toiture
Le couvreur zingueur :le spécialiste de la toiture

Le couvreur zingueur est le spécialiste de la toiture parmi les métiers du bâtiment. Il fait partie de ce qu’on appelle les métiers de l’enveloppe extérieure comme le menuisier, le métallier ou l’étanchéiste. Son rôle est très important, non seulement pour assurer l’étanchéité de la construction mais aussi parce qu’il permet au reste des corps de métiers de faire leur travail au sec. C’est pourquoi il intervient généralement juste après le charpentier.

Le métier de couvreur zingueur

Bien que ce soit l’un des métiers du bâtiment les plus anciens, le métier de couvreur zingueur est riche et varié. Il suit aussi de prés l’évolution des matériaux, en faisant un métier en constante évolution.
Il y a différents matériaux à la disposition du couvreur zingueur pour réaliser la couverture de la toiture, ainsi que différentes techniques. Les tuiles et les ardoises font appel à des techniques traditionnelles, tandis que le zinc, l’inox ou le cuivre nécessitent des techniques innovantes.

 

Outre les éléments spécifiques à la couverture, le couvreur zingueur pose également les éléments qui y sont associés comme les châssis, les chatières, les lucarnes, les gouttières et même des éléments décoratifs.
S’il ne travaille pas avec le verre, le couvreur zingueur doit tout de même avoir des connaissances sur toutes les formes de toitures comme les verrières. Ses compétences ne s’arrêtent pas là, il doit aussi être informé sur les extensions du toit comme les bardages, et avoir des notions d’étanchéité, d’entretien et de maintenance.

 

Il peut même être amené à installer des garde-corps d’accès au toit, des paratonnerres ou des antennes.
L’apothéose du métier de couvreur zingueur est sans doute la spécialisation en Monuments historiques. Au sommet de son art, il restaure des toitures de châteaux, des dômes d’églises ou des tourelles. Il lui faut innover pour trouver le moyen de rester le plus prés des toitures originales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *