Mosaïque : un art historique du raffinement à la modernité

Mosaïque : un art historique du raffinement à la modernité

La mosaïque fait un retour en force dans nos maisons et jardins. Démocratisée par l’emploi de matériaux peu onéreux et rendue attractive par des méthodes de pose faciles, elle entre dans tous les logements. Souvent en pâte de verre, elle constitue un matériau multi-usage, à la fois robuste, durable, beau et facile d’entretien.

Cette démocratisation s’accompagne, dans le même temps, du retour des mosaïques de luxe dans les plus belles demeures. Fresques, rosaces, motifs personnalisés, en marbre, gré, verre précieux ou inox, sont intégrées dans les restaurations de beaux habitats ou les créations design ou minimalistes d’architectes contemporains.

Brève rétrospective d’une histoire fascinante.

Un grand designer influa sur l’œuvre de Picasso et de Miró

En se promenant au hasard dans les rues de Barcelone, le touriste ressent une impression de jamais vu: la ville est ponctuée de maisons aux mosaïques incroyables. Antoni Gaudi a pris un malin plaisir à embellir, en divers lieux de la ville, façades et structures en courbes, de volutes ou formes animalières, de «trencadis», de «pique-assiette», de mosaïques d’inspiration mauresque, créées à partir d’éclats de carreaux, de tessons de céramiques, pour un effet des plus surprenants. S’il a marqué Barcelone de sa Sagrada Familia, il ne s’est pas arrêté là.

Découvrir :  Comment bien choisir un lavabo encastrable ?

Gaudi (1852-1926) remit sur le devant de la scène l’art de la mosaïque, avec un style qui lui fut propre. Et grâce à lui, la mosaïque fut reprise, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, par les artistes appartenant au mouvement Art Nouveau.

Son œuvre a certainement inspiré de grands artistes, c’est ce que pense Pedro Huart: «Picasso possédait un atelier situé en face du palais Güell; il est plus que probable qu’il a vu les vitraux cubistes et les revêtements céramiques abstraits qui s’y trouvaient. Miró n’a jamais cessé d’admirer l’œuvre de Gaudí. Il appréciait tout particulièrement le Park Güell.»

Un art qui s’exprime depuis 2800 ans

Peut-être fallut-il la vision tragique de Pompéi ou d’Herculanum pour rappeler au monde la magie, la beauté et l’ancienneté des mosaïques.

Très utilisées durant l’Antiquité, elles se déclinent en deux grandes familles: les mosaïques de pavement et les mosaïques murales, et sous deux formes: mosaïque de galets et mosaïque de tesselles. Toutes existent encore de nos jours.

Pratique et décorative, la mosaïque de pavement en galets sert à décorer les sols des habitations, cours et patios. Née en Asie mineure – la plus ancienne connue date du VIIIe siècle av. J.-C., sur le site de Gordium (Gordion, Sud-ouest d’Ankara). La technique passa en Grèce au VIe siècle av. J.-C., puis en Sicile et à Corinthe, un siècle après.

Découvrir :  L’art de vivre en Haute Provence

En Sicile, au IIIe siècle av. J.-C., l’apparition de tesselles, révolutionne la technique. Les tesselles, petits cubes de pierre, marbre, terre cuite, verre, permettent la création de motifs fins et précis, s’apparentant à la peinture. Les motifs de petites surfaces (niches, fontaines) finissent par couvrir parois et voûtes dans toute l’Italie à partir du IIe siècle, puis de la Méditerranée: Afrique, Proche-Orient, Espagne…

La magnificence d’un art poussé à son paroxysme

Les mosaïques de Ravenne, ville capitale de l’Italie byzantine jusqu’au VIIIe siècle, illustrent combien l’art byzantin a poussé au plus haut niveau, l’utilisation de la mosaïque. Les smaltes vénitiens, émaux très colorés, et les tesselles d’or donnent à ces mosaïques une brillance et une vivacité impressionnantes. Tous les coloris sont présents, dans tous les dégradés. L’inclinaison différente des tesselles fait jouer la lumière sur les motifs.

Ravenne est devenue capitale de la mosaïque et possède un parc de créations contemporaines, plaçant résolument l’Italie comme référence dans cet art et ces savoir-faire.

Découvrir :  Comment choisir une bâche à bulles pour la piscine ?

Faste et luxe entrent à nouveau dans les belles demeures

Les intérieurs de goût, les établissements hôteliers, bars et restaurants, retrouvent cette somptuosité et renouent avec l’histoire grâce à toute une gamme de matériaux et de formes proposés par des créateurs et professionnels de la mosaïque.

Il faut dire que cette dernière s’applique résolument à tous les styles possibles: contemporain, design, avant-gardiste, classique, rétro, Art Nouveau, rustique, byzantin, vénitien, méditerranéen, minimaliste.

Romaine, faite de pierre et de marbre, florentine, faite de pierres semi-précieuses, byzantine ou vénitienne, faite d’émaux et pâtes de verre ou ultra-contemporaine et résolument design, la mosaïque est synonyme de forme, couleur, créativité, décoration.

La mosaïque est de retour. Il faut dire que leur production aujourd’hui, fruit de technologies de pointe stupéfiantes, les rendent particulièrement résistantes et antidérapantes, et permet toutes les créations et réalisations possibles.

En Opus Palladianum, Opus Regulanum ou Opus Tessellatum… introduire la mosaïque chez soi procure un indicible bonheur en savourant presque 3000 ans d’histoire au XXIe siècle, en créant celle des siècles à venir, en participant à l’œuvre de l’homme dans le tourbillon du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.