Louis XIII, Louis XIV, Louis XV…? Les meubles et leur style

Les XVIIe et XVIIIe siècles ont offert à la France de nombreux styles de mobilier qu’il est facile de différencier grâce à quelques détails bien précis.

Il est souvent aisé d’identifier et de dater un meuble du Moyen Age ou de la Renaissance. Les lignes étaient souvent très sobres et suivaient les styles architecturaux. Ainsi, une chaire gothique sera ornée de sculptures en arc brisé et un dressoir du XVIe siècle sera décoré d’entablements et de colonnes à l’antique.

Un changement majeur apparaît dans l’ameublement en 1590. Le mobilier n’obéit plus à l’architecture, mais suit ses propres courants. Ainsi, au XVIIe siècle, puis au XVIIIe siècle, le mobilier devient un vrai terrain de création artistique, avec ses courants, nommés d’après le roi de l’époque.

Vient l’éclectisme propre au XIXe siècle: on invente peu, mais où on se réapproprie le roman, le gothique, le Louis XIV… et où l’on fixe définitivement l’usage de ces styles comme des références intemporelles que l’on peut copier à l’infini.

Le Louis XIII: confort et bois tourné

Sous le règne de Louis XIII (1610-1643), les meubles gagnent beaucoup en confort, mais perdent en ornementation. Les tissus et les rembourrages sont très fréquents. Le mobilier est caractérisé par de nombreux emprunts aux arts étrangers (espagnol, italien et flamand).

Les pieds des armoires, fauteuils et des tables sont généralement réalisés en bois tourné et sont reliés par des barres parallèles au sol. La tapisserie est toujours omniprésente sur les sièges.

Découvrir :  Meubles de salon : les types de canapés en décoration de salon

Le Louis XIV: sculptures, dorures et marqueterie

Sous Louis XIV (1643-1715), le mobilier devient grandiose, il célèbre la grandeur du souverain. L’ornementation fait appel à de nombreux matériaux précieux: cuivre, écailles, étain, feuilles d’or… Ceux-ci sont utilisés en marqueterie, pour former des décors géométriques ou de véritables tableaux figuratifs. On utilise aussi des bois de couleurs différentes. Les soleils et les coquilles sont les éléments les plus souvent représentés.

Les meubles Louis XIV sont donc caractérisés par une très grande variété d’ornements et de couleurs. Leur aspect global parait souvent très chargé.

Les pieds des meubles sont très travaillés et la tapisserie prime toujours sur les sièges. Les barres en bois tourné qui reliaient les pieds entre-eux sous Louis XIII sont remplacés par des barres en « os de mouton ».

Le style Régence: élégance et souplesse

Entre la mort de Louis XIV et la majorité de Louis XV, la France est dirigée par le régent Philippe d’Orléans. Le style Louis XIV n’est pas abandonné, mais largement assoupli: on évite le foisonnement des couleurs et les formes se veulent plus naturelles.

Les meubles Régence sont donc généralement faits d’un seul matériau. Leur décor est souple, inspiré de la nature (ce sont les prémices du style rocaille ou rococo). Le meuble le plus représentatif de la Régence est la commode ventrue. Les bras des fauteuils se font, quant à eux, de plus en plus bas, afin de permettre aux femmes de s’asseoir malgré leurs larges robes à panier.

Découvrir :  Quels sont les critères pour aménager une chambre d'enfant

Le Louis XV: rocaille et petits meubles

Sous Louis XV (1723-1774), les meubles se font de plus en plus petits. En effet, l’aristocratie cherche l’intimité et non plus la pompe du style Louis XIV.

Le rococo connaît son essor: les meubles perdent peu à peu la sobriété de la Régence pour se parer de motifs végétaux exubérants (feuilles d’acanthe) et de volutes tourmentées. A la fin du règne, cependant, le décor redevient plus pur: retour à plus de symétrie, simples motifs de perles ou de rubans.

Les commodes conservent leur face ventrue, et la mode gagne peu à peu les armoires.

Le Louis XVI: sobriété et droiture

Sous le règne de Louis XVI (1774-1792), on abandonne définitivement le rococo pour des lignes plus strictes, inspirées par un grand retour à l’Antiquité. On a en effet découvert les villes romaines de Pompéi et d’Herculanum et on connaît mieux l’art romain, qui revient au goût du jour.

Les ornements se font très sobres: perles, oves, pommes de pin, rosaces, grecques, balustres, corbeilles, cannelures… Et les meubles sont droits, carrés, même si les pieds sont parfois légèrement ondulés. Le dossier de fauteuil rond apparaît et remplace en partie le dossier carré présent dans les styles précédents.

Découvrir :  Comment choisir un Canapé

Les styles Directoire et Empire: Rome et Alexandrie

Le style Directoire (1795-1799) continue d’employer de nombreux éléments du Louis XVI mais s’inspire encore d’avantage de Pompéi et se fait encore plus simple. On délaisse ainsi la tapisserie et le bronze. En effet, les manufactures d’art n’ont bien souvent pas survécu à la Révolution.

Le style Empire (1799-1815) est très proche du style Directoire, bien qu’il s’en démarque profondément par les très nombreux emprunts qu’il fait à l’Egypte ancienne. Les motifs de l’Ancien Régime (fleurs de lys, coquilles, soleils…) sont remplacés par des aigles, des sphynx, des étoiles, des lettres N et des abeilles.

Les meubles sont souvent sévères, droits, même si on note l’apparition de formes plus légères, comme les lits en bateau ou en nacelle.

Les meubles d’époque et de style

Les styles détaillés précédemment ont souvent été abondamment copiés. Ils furent surtout remis au goût du jour au XIXe siècle et parfois réinventés. Il existe donc quantité de meubles de style Louis XV, par exemple, qui n’ont pas été réalisés au XVIIIe siècle.

Afin de différencier les copies des vrais, on emploie les termes de meubles de style pour la copie et de meuble d’époque pour l’original.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.